WANOMICHI

 

Qu'est-ce-que WANOMICHI ?

Sous cette appellation, Daniel TOUTAIN a voulu préserver les fondements de l'enseignement qu'il a reçu de ses Maîtres d'Aikido.

WANOMICHI signifie la Voie de l'Harmonie, la Voie de la Paix.

Daniel TOUTAIN a d'abord été élève de Masamichi NORO Sensei pendant 10 ans, puis de Nobuyoshi TAMURA Sensei pendant une autre dizaine d'années, tous deux disciples du Fondateur de l'Aikido. Il a continué ensuite sa formation auprès de Morihiro SAITO Sensei de 1992 à 2002. Il a souhaité en effet aller à la source de l'enseignement fondamental du Fondateur de l'Aikido, le Maître Morihei UESHIBA, enseignement préservé dans le Dojo du Maître à Iwama par SAITO Sensei, son plus proche disciple pendant 23 ans. C'est là que Daniel TOUTAIN a pu recevoir cette transmission authentique, en particulier de l'Aikiken et de l'Aikijo pratiqué par le Maître Ueshiba.
Daniel TOUTAIN a reçu de SAITO Sensei le plus haut Certificat d'enseignement de l'Aikiken et de l'Aikijo, ainsi que le grade de 6ème Dan en Mars 2002.

WANOMICHI est donc le fruit de ces enseignements reçus pendant une trentaine d'années et d'une expérience acquise pendant 50 ans de pratique. C'est surtout le résultat d'une réflexion sur l'orientation actuelle de l'Aikido en général depuis la disparition des experts qui suivirent les enseignements du Fondateur. En effet, Daniel TOUTAIN ne retrouve pas dans cette orientation actuelle l'essence même de ce qu'il a appris de ses professeurs.  C'est en particulier ce qui l'a amené à vouloir préserver sous l'appellation Wanomichi les fondements techniques et spirituels acquis auprès de ses Maîtres. 

Wanomichi reste fidèle à l'enseignement de Morihiro SAITO sensei, tout en favorisant une évolution personnelle ainsi qu'une créativité reposant sur des bases solides comme le préconisait régulièrement ce Maître. Tout en étant ancré dans la Tradition, Wanomichi est donc une forme contemporaine et évolutive qui s'inscrit parfaitement dans la citation du poète français Jean Cocteau : « La tradition, c'est ce qui, en s'appuyant sur les certitudes du passé, évolue en permanence ».

Dans une recherche de perfectionnement, d'autres apports enrichissent le programme fondamental de Wanomichi. Ils sont englobés dans Kaizen Dosa qui comporte la méditation, des exercices préparatoires spécifiques pour améliorer la compréhension et l'exécution des techniques, ainsi qu'un programme d'Ashtanga YOGA spécialement adapté pour les pratiquants de Wanomichi. C'est une forme de Yoga dynamique basée sur la coordination de la respiration avec des postures exécutées en continu. Ce programme permet de développer considérablement la souplesse et d'obtenir une meilleure conscience du corps en apportant une attention toute particulière à la posture. Cela contribue à améliorer sans cesse le niveau d'exécution des techniques qui reste toujours perfectible.

La maîtrise des bases techniques constituent donc le point de départ indispensable pour accéder à un stade où recherche personnelle et créativité prennent un vrai sens. C'est un niveau de spontanéité totale appelé Takemusu Aiki.

L'étude de ces fondements techniques se fait avec l'aide de Daniel TOUTAIN qui partage ainsi toute son expérience et sa propre recherche.

Les séances de Ashtanga Yoga adaptées au Wanomichi dans Kaizen Dosa sont guidées par Sonia TOMIOKA TOUTAIN, professeur de Ashtanga Yoga. Sonia TOMIOKA TOUTAIN a étudié plus de 4 ans à Iwama sous la direction de SAITO Sensei, ce qui lui rend donc possible au mieux cette adaptation. Etant d'origine japonaise, elle avait la charge de transmettre les éléments de la culture japonaise aux stagiaires de tous pays qui se rendaient à Iwama pour étudier avec SAITO Sensei. Elle a également fait par la suite l'expérience de la méditation intensive dans des temples. Son aide est donc fortement appréciée pour parfaire aussi cette pratique dans Wanomichi.

WANOMICHI est une pratique ouverte à tous. Cette pratique permet de s'initier et de se perfectionner dans une Voie s'appuyant sur des principes solides.  Chacun peut de la sorte orienter sa propre recherche sur les traces du Maître Morihei UESHIBA qui prônait l'harmonie universelle à travers la jonction entre l'aspect matériel et l'aspect spirituel. Le but est de permettre au pratiquant d'évoluer dans la pratique du Budo japonais tout en éveillant sa propre conscience pour être libre, responsable et bienveillant.

Kokyu

 

Caligraphie Aikido